Atelier de renforcement des capacités des informaticiens des préfectures

ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES POINTS FOCAUX INFORMATIQUES DES PREFECTURES ET DU MINISTERE DE LA DECENTRALISATION ET DE LA GOUVERNANCE LOCALE.
Le directeur de l’informatique et du pré-archivage du ministère de la décentralisation et de la gouvernance locale a procédé, le jeudi 13 septembre 2018 dans la salle de conférence de l’hôtel  JECO à DASSA-ZOUME, à l’ouverture d’un atelier de renforcement des capacités des informaticiens des préfectures et du ministère.
Cet atelier intervient dans un  contexte où le ministère de la décentralisation et de la gouvernance locale doit jouer sa partition dans la mise en œuvre des réformes envisagées par l’Etat notamment celle relative à l’informatisation et à la dématérialisation de l’administration.
Les cadres du ministère, à travers la direction de l’informatique et du pré-archivage ont organisé la présente assise pour non seulement réaliser l’Etat des lieux des équipements et infrastructures informatiques des préfectures mais de pouvoir aguerrir les acteurs informaticiens des structures déconcentrées à une implication efficace dans le processus d’implémentation desdites réformes.
Prenant la parole, le directeur  de l’informatique et du pré-archivage Timoléon ABIKOYE  s’est réjoui de la tenue de cette rencontre. Il a par ailleurs souligné le rôle et la responsabilité des informaticiens des préfectures du ministère dans l’atteinte du programme d’action du gouvernement  en matière de l’informatisation et la dématérialisation de l’administration publique.
Il faut noter que cet atelier a connu la participation du secrétaire générale du ministère, du préfet du zou et des collines, le directeur des transmissions, le point focal communication du MDGL  ainsi que des informaticiens  des préfectures et du ministère. Au cours de son discours, le secrétaire général du ministère Irénée GNONLONFOUN a exhorté les participants à l’atelier « à une franche collaboration et une implication active » dans la mise en œuvre des recommandations pour une mobilisation générale autour de ces reformes. Cette réunion s’est déroulée pendant trois jours et a pris fin le vendredi  14 septembre 2018.