Projet de Délimitation et de Matérialisation des Limites des Communes du Bénin et de leurs Unités Administratives Locales

L’hôtel QUALIMAX à Cotonou, abrite ce mardi 10 Juillet 2018, une séance d’échange relative au Projet de Délimitation et de Matérialisation des Limites des Communes du Bénin et de leurs Unités Administratives Locales. Cette séance est présidée par le Ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale (MDGL) son Excellence Barnabé Z. DASSIGLI, avec la participation des membres de son Cabinet, des Responsables de structures du MDGL, d’une délégation de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) conduit par son président le Maire Luc ATROKPO et des Représentants des Ministères de la Justice, de l’Agriculture et du cadre de vie.
 

 

Les organismes sous-tutelle du MDGL imprégnés du processus

Le processus de délimitation et de matérialisation des limites des communes du Bénin et de leurs unités administratives locales suit son cours. Les organismes sous-tutelle du Ministère de la décentralisation et de la gouvernance locale et les élus communaux sont désormais mieux outillés pour accompagner le processus. Une démarche qui cadre avec la vision du gouvernement et qui a été saluée par les membres de l’Association nationale des communes du Bénin (ANCB). Pour le Secrétaire permanent de la Commission nationale des affaires domaniales, Gamavo. o. René lors de la séance d’échange organisée à cet effet, « le succès de l’opération réside fondamentalement dans la mobilisation sociale et l’ANCB demeure un partenaire privilégié qui, déjà à partir de cette rencontre d’échange, sera impliquée à certaines étapes du processus pour faire de ce projet, un projet d’avenir, de paix durable, gage d’un développement socio-économique ». Ainsi, après avoir rappelé les dégâts occasionnés par les conflits des limites au sein des communes, le Président de l’ANCB, Luc Sètondji Atokpo, a rassuré « je pense bien que les acteurs impliqués feront en sorte que nous ayons les meilleurs résultats ». Le Ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale, Président de la CNAD, Barnabé Dassigli, prenant la parole, est également revenu sur ces irrégularités qui, pour lui, constituent une préoccupation majeure pour le gouvernement. Et pour y arriver, explique-t-il, différentes séances ont été tenues avec les ministères sectoriels et ont permis de sélectionner un cabinet qui se chargera de l’étude de faisabilité et la durée du projet. Tenté sans succès en 2009, ce projet, pour rappelle est inscrit au Programme d’investissement public (PIP) au budget du MDGL à hauteur de 500.000.000 FCFA pour son étude de faisabilité. Il vise principalement à permettre à chaque administrateur de territoire d’avoir enfin la maîtrise de son espace afin que les conflits, une fois jugulés, les concitoyens puissent avoir la facilité de vaquer avec sérénité à leurs occupations quotidiennes.