Présentation de l’Observatoire de la Gouvernance Locale et de la Décentralisation (OGoLD)

Le processus de la décentralisation entamé en République du Bénin depuis la conférence nationale de février 1990, s’est poursuivi avec l’adoption des textes législatifs et réglementaires qui organisent l’existence et le fonctionnement des Communes, de même qu’avec la mise en place des premiers conseils communaux et municipaux au lendemain des premières élections locales en décembre 2002 et février 2003.

A cet effet, le Bénin a opté pour le passage d’une administration de commandement fondée sur des règles de gestion rigides à une administration de développement caractérisée par une plus grande flexibilité dans la gestion et une grande rigueur dans la qualité du travail et de la recherche permanente de la performance.

Mais si les réformes institutionnelles nécessaires à la décentralisation ont pratiquement été mises en place par l’Etat, on ne peut que s’interroger sur l’effectivité de ladite décentralisation dans la gestion du développement local et des services aux populations. Les avancées sont relativement inégales, tant la décentralisation se trouve confrontée à des difficultés de transfert des compétences et de déficience des collectivités locales en matière de ressources humaines et financières. La question est donc maintenant moins dans la réalité législative de la décentralisation que dans sa mise en œuvre.

C’est pourquoi, L’Observatoire de la Gouvernance Locale et de la Décentralisation (OGoLD) a été créé par Décret n°2009-246 du 09 juin 2009 dans l’optique de disposer d’une structure de veille informationnelle pour ajuster les politiques de décentralisation et de gouvernance locale aux défis.

Sur les cendres de l’ex-Mission de Décentralisation qui a préparé l’avènement de la décentralisation, vient d’être créé l’Observatoire de la Gouvernance Locale et de la Décentralisation. L’OGoLD est un centre de réflexion stratégique sur la décentralisation et le développement local. En effet, c’est par un Panel et un séminaire organisés à Natitingou du 1er au 7 mai 2009, qu’a été officiellement lancé l’Observatoire de la Gouvernance Locale et de la Décentralisation (OGoLD), une structure sous tutelle du Ministère de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire dont l’objectif principal est de favoriser la réflexion stratégique permanente sur le développement local et les dynamiques urbaines.

L’Observatoire de la Gouvernance Locale et de la Décentralisation jouit d’une autonomie de gestion. Il est une structure d’observation chargée de :
- conduire la réflexion stratégique permanente sur la gouvernance et les dynamiques locales ;
- produire des informations et études nécessaires à l’élaboration des politiques de développement local et de décentralisation ;
- mener des études comparées des politiques nationales de décentralisation et de gouvernance locale ;
- concevoir et proposer aux décideurs et techniciens de la gestion locale des pistes de réflexion rétrospective ;
- servir d’outil de mise en prospective en vue d’anticiper les évolutions ;
- créer et gérer une base de données sur la gestion locale et la décentralisation ;
- publier le rapport annuel sur l’état de la gouvernance locale et de la décentralisation.

L’Observatoire de la Gouvernance Locale et de la Décentralisation est un cadre de coordination pour la collecte, l’analyse et l’application des indicateurs du développement local au niveau national.

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L’OGoLD

Pour accomplir ses missions, l’OGoLD dispose d’un Conseil d’Orientation, d’une structure permanente et des commissions temporaires. Le Conseil d’Orientation est composé comme suit :
- Président : Le Ministre chargé de la Décentralisation ou son représentant ;
- 1er Vice-Président : le Ministre chargé de l’Urbanisme ou son représentant ;
- 2ème Vice-Président : le Ministre chargé de la Réforme Administrative ou son représentant ;

Membres :
- un (01) représentant du Ministre chargé des Finances ;
- un (01) représentant du Ministre chargé de l’Agriculture ;
- un (01) représentant du Ministre chargé du Développement ;
- un (01) représentant du Ministre chargé des Affaires Etrangères ;
- le Conseiller Technique à la Gouvernance du Président de la République ;
- le Délégué à l’Aménagement du Territoire ;
- le Directeur de la Maison des Collectivités Locales ;
- le Directeur Général de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale ;
- le Directeur Général de l’Administration d’Etat ;
- le Coordonnateur de l’Observatoire Urbain National ;
- le Directeur de l’Agence Béninoise pour l’Environnement ;
- un (01) préfet de Département ;
- deux (02) Maires représentant l’Association Nationale des communes du Bénin ;
- un (01) représentant de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) ;
- un (01) représentant du Partenariat pour le Développement Municipal à titre d’observateur…