Des réformes subséquentes en vue dans le secteur de la décentralisation

A L’occasion de sa tournée dans les communes de l’Alibori, du 15 au 18 novembre 2009, le Ministre de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire (MDGLAAT) s’est engagé à initier les réformes subséquentes dans le secteur de la décentralisation. Il en est ainsi des conflits liés aux limites territoriales dans certaines communes, de la formation des élus et du personnel ; de la construction des résidences et des marchés.

Le Ministre de la Décentralisation a rappelé le but de la tournée, à savoir : aller vers les populations pour s’enquérir des forces et faiblesses de la décentralisation après six années de pratique et échanger avec les communes sur les enjeux de la décentralisation. A cet effet, les questions liées aux objectifs fondamentaux de la décentralisation telles que le développement local, la démocratie à la base, la bonne gouvernance locale qui exigent la participation et l’implication de tous les acteurs, le bon fonctionnement du conseil communal et des commissions techniques, la gestion efficiente des ressources et la prise en compte du genre dans l’élaboration du budget communal ont été abordées. Alassane SEÏDOU a informé sur la mise en place de la Commission Nationale des Finances Locales (CONAFIL) chargée de la supervision des activités du Fonds d’Appui au Développement des Communes (FADeC) et la nécessité de la bonne gestion des fonds mis à la disposition des communes et la réalisation des infrastructures pour faire face aux besoins réels des populations depuis l’exercice 2008. Il a par ailleurs expliqué les possibilités qu’offre aujourd.hui le décret n°2005-374 du 23 juin 2005 fixant les modalités d’emprunts et le cadre stratégique de recours à l’emprunt.

Face aux populations et élus, il a mis un accent particulier sur les critères et les conditions d.accès aux marchés financiers nationaux et internationaux. Par ailleurs, il a annoncé aux populations et aux élus que des travaux en vue de la relecture de la carte administrative du Bénin ont été lancés au niveau du Ministère de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire.

Au regard des problèmes exprimés par les populations, le MDGLAAT a pris l’engagement de mener un plaidoyer au profit des communes auprès de ses collègues ministres notamment auprès du Ministre des Travaux Publics et des Transports sur les questions relatives à l’état des pistes dans toutes les communes ; du Ministre de l’Agriculture pour la question de la transhumance et la nécessité des couloirs de passage pour les troupeaux de b.ufs responsables de la destruction des hectares de cultures. Ce plaidoyer sera aussi fait auprès du Ministre de l’Energie pour les problèmes d’électrification dans toutes les communes visitées et notamment au niveau des sites devant abriter les tribunaux de première instance de Malanville et de Kandi ; du Ministère de la Communication pour la mise en place des installations téléphoniques sur les sites identifiés pour abriter les tribunaux de première instance à Malanville et à Kandi et du Ministère des Finances pour la construction de la recette des impôts de Malanville et de Karimama.

L’objectif général de cette tournée est d’échanger directement avec les populations et les élus locaux sur la gouvernance locale et cette visite de travail dans les communes vise à informer les élus locaux sur l’importance d.une bonne communication, la nécessité de la participation des populations à l’élaboration des documents de planification et à la gestion communale, le fonctionnement des organes et la nécessité de rendre des services de qualité aux populations ; partager les orientations du gouvernement relativement aux réformes liées au découpage territorial et à l’élaboration d.une nouvelle carte administrative ;informer sur les modalités des financements du FADeC et les modalités de recours à l’emprunt par les communes .