Le PA3D : un véritable instrument de réduction de la pauvreté et de lutte contre l’insécurité alimentaire dans les comununes du Borgou

Dans le prolongement du projet ADECOI, le Centre Guy RIOBE de Parakou a servi de cadre, le jeudi 19 novembre 2009, au lancement officiel du PA3D (Projet d’Appui à la Décentralisation, à la Déconcentration et au Développement économique local du Bénin). Ce programme est un véritable instrument de réduction de la pauvreté et de lutte contre l.insécurité alimentaire dans les communes du Borgou, excepté Parakou.

Alassane SEIDOU, MDGLAAT, a indiqué que le PA3D s’inscrit dans la continuité du projet ADECOI. Le PA3D intervient pour renforcer le processus de décentralisation au Bénin et contribuer à l’atteinte des OMD dans le département du Borgou en améliorant de façon durable, les conditions de vie des populations, explique-t-il.

Ce programme d.après le ministre SEIDOU, renforcera aussi les capacités des communes et des acteurs locaux à agir en appui au développement économique local et à l’amélioration de la sécurité alimentaire des populations, en particulier les femmes et les groupes vulnérables.

Christel AWERGNE, Conseiller technique senior Afrique de l’ouest, représentant le Représentant résident du PNUD, a évoqué les crises multiples qui frappent le monde entier. « Il paraît important que de pareilles crises constituent pour nous pays en développement, des catalyseurs de changements », a-t-elle déclaré. Elle s.est réjouie de ce que le Bénin a opéré un choix judicieux, celui d’approfondir le processus de décentralisation. Elle a précisé que le système des Nations Unies a retenu la promotion de la sécurité alimentaire et le renforcement des capacités des collectivités locales au titre des priorités du plan-cadre des Nations Unies pour l’Assistance au développement du Bénin, dans la période 2009-2013. Le PA3D explique-t-elle, en tant que programme quadripartite FENU, PNUD, Fonds Belge de survie et Gouvernement du Bénin, constitue le cadre de matérialisation de ce soutien qui vise à faire des collectivités locales et à travers elles, du processus de décentralisation, un véritable instrument de réduction de la pauvreté et de lutte contre l.insécurité alimentaire.

Elle a indiqué que les défis à relever sont énormes et tout autant complexes dans les communes du Borgou durement touchées par la pauvreté sous toutes ses formes. Elle espère que le PA3D avec, entre autres, l’appui au processus de décentralisation et déconcentration et l’aménagement du territoire, l’appui à l’opérationnalisation des espaces de développement partagés et l’habilitation économique des femmes, contribuera à améliorer les conditions et moyens d’existence des populations.

Elle a invité les acteurs du Programme à prendre la mesure des attentes et à faire tous les sacrifices nécessaires pour l’atteinte des résultats escomptés au terme de ce projet. Le président de l’Association des Communes du Borgou a remercié le Système des Nations Unies pour avoir initié dans le prolongement de ADECOI, un autre projet devant permettre de capitaliser les efforts consentis en matière notamment de lutte contre la pauvreté, de sécurité alimentaire et de développement local.

Il a rassuré de la disponibilité des conseils communaux du Borgou, des conseils d’Arrondissement et des communautés à la base, à accompagner le PA3D sur le terrain.