La remise officielle d’une mini-laiterie aux Communes de Nikki, Pérèrè et Kalalé

Nikki dispose d’une mini-laiterie moderne : Fruit de l’intercommunalité et de l’appui du Projet d’Appui à la Décentralisation, à la Déconcentration et au Développement Economique Locale au Bénin (PA3D)

Nikki dispose d’une mini-laiterie moderne : Fruit de l’intercommunalité et de l’appui du Projet d’Appui à la Décentralisation, à la Déconcentration et au Développement Economique Locale au Bénin (PA3D)

Le vendredi 19 mars 2010, marque désormais un tournant dans les activités de transformation laitière à Nikki.

Cette date consacre la remise officielle de la mini-laiterie aux Communes de Nikki, Pérèrè et Kalalé, bénéficiaires de ladite infrastructure.

D’un coût d’environ 65 millions de francs CFA, comportant à la fois le Bâtiment, les équipements et les divers appuis techniques pour la mise en place et le démarrage de ses activités, la mini-laiterie est le fruit de l’intercommunalité entre ces trois communes du département du Borgou.

La nature du projet en dit d’ailleurs long. Car c’est un projet intercommunal installé à Nikki mais alimenté par des matières premières (lait de vache frais) provenant des Communes de Kalalé, Nikki et Pérèrè.

Plusieurs allocutions ont marqué la cérémonie de remise officielle de cette mini-laiterie. Le Coordonnateur du Projet d’Appui à la Décentralisation et la Déconcentration et au Développement Economique Local au Bénin (PA3D), Zakari TASSOU a situé le contexte dans lequel ce projet a vu le jour avant de présenter les caractéristiques de la mini-laiterie. Il sera suivi du Maire de Nikki, Lafia OUMAROU, du représentant du FENU, Cossaba NANOKO et du Directeur de Cabinet du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.

Cette mini-laiterie dispose en effet d’une cuve de pasteurisation de 330 litres, plus une cuve de 22 litres, d’une barattre, d’une écrémeuse, de matériels de laboratoire et des réactifs sans oublier des équipements de collecte de lait.

Les principaux produits qui seront fabriqués vont du yaourt au fromage local (Wagachi) en passant par du lait pasteurisé, du beurre et du lait aromatisé.

La capacité de production de l’unité tourne autour de 1000 litres par jour.

Enfin il faut noter que cette infrastructure a pu être réalisée grâce aux financements du FENU, du FBSA (ex FBS), des Communes concernées et de l’UCOPER Nikki.