Dynamisation des interventions de l’Etat dans les communes pour une bonne gouvernance locale

Le Ministre Raphaël Edou lance les fora de sensibilisation à Natitingou

Le ministre de la décentralisation Raphaël Edou et le préfet des départements de l’Atacora Donga Gervais N’da Sékou à l’ouverture de la séance

La cité hospitalière de Nanto a accueilli la 1ère étape du forum de sensibilisation des acteurs locaux pour rendre efficace la gouvernance locale. Pour cette première étape, le ministre en charge de la décentralisation, de la gouvernance locale, de l’administration et de l’aménagement du territoire s’est entretenu avec les élus locaux, les autorités communales et préfectorales des départements de l’Atacora et de la Donga autour des concepts clé de la refondation et de la décentralisation. L’objectif de cette séance est d’organiser des rencontres dans chaque département du Bénin en vue de partager les résultats des audits FADEC dans les communes, sensibiliser les différents acteurs impliqués dans la gestion des fonds et échanger avec l’ensemble des acteurs sur les enjeux de la bonne gouvernance et les défis de la refondation. De façon spécifique il est question de communiquer sur les principes de la bonne gouvernance et les thématiques sur l’élaboration du budget participatif, la bonne gestion du territoire, la coordination des actions publiques au niveau départemental et local et du rôle du préfet et des maires à l’ère de la refondation. C’est également une occasion pour inviter les différents acteurs à la base à créer une synergie d’action pour une meilleure gouvernance locale.

Les acteurs à la base ont pris une part active lors de cette séance de sensibilisation

Dès l’entame de la cérémonie officielle de cette rencontre du MDGLAAT avec les acteurs locaux, le ministre Edou en bon pédagogue a fait le point de la présence de ces interlocuteurs. Vue l’importance du sujet à l’ordre du jour et vue l’absence de certains acteurs essentiels de la décentralisation et de la gouvernance locale, le ministre a proposé aux uns et aux autres que l’étape de Natitingou soit reprise dès le mois d’octobre en présence de tous, pour faire passer le message et déclencher de ce fait, le processus de la dynamisation des interventions de l’Etat et des communes du Bénin pour une bonne gouvernance locale. Le préfet N’da Sékou a ouvert le bal des allocutions en dressant un état des lieux des interventions de la préfecture avant de souhaiter la bienvenue à tous ceux qui ont fait le déplacement de Natitingou avec un témoignage vibrant à l’endroit du ministre Raphaël Edou. Il a été suivi par le ministre Edou qui a prononcé l’allocution d’ouverture de ce forum de sensibilisation. Il est revenu sur les fondements de la refondation en expliquant aux uns et aux autres le contenu de la décentralisation. Selon lui, le Chef de l’Etat le docteur Boni Yayi est décidé avec son équipe à poser les bases d’une véritable démocratie qui permette un réel développement pour le Bénin. S’agissant de la décentralisation, le ministre Raphaël Edou explique clairement le rôle prépondérant des maires qui sont en réalité, le cœur même du processus de la décentralisation. Ainsi, il a mis un accent particulier sur la qualité des services offerts et l’efficacité dans la gestion des ressources des communes. Pour le ministre, la refondation appelle à une utilisation efficiente des ressources de l’Etat. C’est dire qu’en réalité, les communes du Bénin souffrent d’un manque d’efficacité dans la gestion et de l’absence de rigueur. Ce forum de sensibilisation et d’échanges avec les élus locaux débouchera également sur la mise sur pied d’un réseau des conseillers communaux qui se feront d’ailleurs le devoir de suivre de très près les interventions de l’Etat à travers les mairies pour insuffler le changement dans la méthode de la gestion des localités du Bénin.

Certains membres du cabinet ministériel Plusieurs communications ont meublé cette journée et viennent renforcer le rôle des maires et des préfets dans la logique de la dynamique de la refondation du Bénin pour le rayonnement des localités. Il y a eu au total six communications : « le rôle des acteurs dans le cadre d’une bonne gouvernance locale » ; « le budget participatif » ; « la coordination des interventions de l’Etat dans le département par le préfet » ; « rôle du maire : coordonnateur et facilitateur des interventions au niveau local » ; « rôle des acteurs dans le cadre de la bonne gouvernance » ; « l’aménagement du territoire : un levier pour impulser le développement harmonieux de toutes les communes du Bénin ».

Dans son mot de clôture de la séance, le ministre Edou lance un appel à tous les acteurs locaux car pour lui les ressources pour mener à bien leur mission ne posent pas problème seulement, il s’agit pour eux de donner la preuve de leur capacité à gérer dans la transparence et l’Etat pourra leur donner de quoi ils ont besoin. Toutefois, au cours de cette rencontre, le ministre Raphaël Edou a eu le mérite de désavouer la politique politicienne et appelle les Béninois à l’union pour aller de l’avant.

Séance de clarification avec les maires

Dans l’après-midi de cette même journée d’hier, le ministre Raphaël Edou a eu une séance avec les maires des communes de l’Atacora Donga à la salle du conseil des ministres de la préfecture du département. Séance au cours de laquelle, il a encore rappelé les grands principes de la refondation. Il a particulièrement mis l’accent sur la ponctualité, la maîtrise des textes, la bonne gestion des ressources. Pour lui, il faut mettre de côté tous les clivages politiques et associer tous les acteurs au travail. Au cours de cette séance, les débats ont également tourné autour de la gestion des Fonds FADEC, les audits qui ont été réalisés en vue d’intensifier les forces et faiblesses de la gestion desdits fonds.