Le ministre Edou dans les départements du Zou et des Collines, du Mono et du Couffo

Pour imprimer une nouvelle dynamique à la gouvernance locale Le ministre Edou dans les départements du Zou et des Collines, du Mono et du Couffo.

Le centre des jeunes et loisirs d’Abomey a accueilli la 3ème étape des fora de sensibilisation des acteurs locaux engagés par le ministre Raphaël Edou depuis quelques jours. Elus communaux, maires, responsables d’ONG, têtes couronnées, députés et autres composantes de la couche sociale ont répondu présent à la rencontre du ministre qui est allé rappeler aux uns et aux autres, les principes de base de la refondation. Il s’agit de la transparence totale et le partage de l’information, socle de la décentralisation. Ces facteurs sont déterminants et restent le gage du succès de la décentralisation et de la gouvernance locale pour donner la preuve de la bonne gestion des communes qui pourront véritablement connaître le transfert des compétences pour rassurer les populations qui doivent avoir accès à des services de qualités.

La cérémonie officielle de lancement des activités de cette troisième étape a été ponctuée par plusieurs interventions dont celles du préfet des départements du Zou et des Collines Armand Nouatin et du ministre Raphaël Edou qui a présidé lui-même la rencontre. Hôte de la cérémonie, le préfet Nouatin a présenté ses mots de bienvenue à l’assistance avant de présenter les activités menées jusque là par la préfecture. L’occasion faisant le larron, Armand Nouatin a profité de cette aubaine pour présenter ses doléances au ministre de la décentralisation, de la gouvernance locale, de l’administration et de l’aménagement du territoire. De ces doléances, l’on note le plus pertinent qui est le manque de personnels qualifiés.

Il a été suivi par le ministre Edou qui a rappelé aux uns et aux autres le contenu du concept de la refondation et a rappelé comme cela a été le cas à Natitingou, que cette séance du fait de l’absence de certains élus communaux et de certains maires, sera reprise étant entendu qu’il ne s’agit pas d’une simple formalité, mais plutôt une rencontre pour lancer définitivement les acteurs locaux à s’engager résolument pour le développement de leur localité.

Quelques photos des participants

La cérémonie officielle qui a consacré le début de la séance d’échanges des acteurs locaux avec le MDGLAAT, s’est ouverte avec la vérification des présences. Il s’agit d’une approche qui se veut être participative pour permettre à tous acteurs invités de s’imprégner de quoi il est question. Ainsi le point fait, les communes de Dassa et de Savè dans le département des collines ont battu le record des présences démontrant du coup leur soif d’aller de l’avant et de faire de la gouvernance locale le levier de développement de leur localités.

Dans les départements du Mono et du Couffo, c’est la préfecture de Lokossa qui a accueilli la 4ème rencontre du MDGLAAT avec les acteurs locaux de ces deux départements. Là ces acteurs ont été entretenus sur la gestion prospective de nos communes, dans une vision de développement durable.

Quelques photos des participants