Politique Nationale de Décentralisation et de Déconcentration (PONADEC)


Télécharger le document de la PONADEC en un seul clic

Le Bénin émergent dépend d’un développement équilibré de l’ensemble du territoire national et d’une réduction effective de la pauvreté. Ce développement passe par une croissance économique forte et l’accès des populations aux services sociaux, et doit concerner l’ensemble du territoire national. Il s’appuie sur la valorisation des ressources et potentialités locales, base de la création d’emplois. Il tient compte de la nécessité de réduire les disparités spatiales en matière d’équipements, condition pour créer un environnement favorable au développement local.

Le développement à la base qui en découle, vise d’une part le renforcement de l’attractivité et de la compétitivité des espaces ruraux et, d’autre part, la création des pôles de développement et de compétitivité autour des villes moyennes. Il n’est possible que s’il combine la mise en oeuvre d’un agenda spatial, qui oriente le développement des grandes infrastructures structurantes, avec une territorialisation des politiques publiques qui laisse une marge de manoeuvre nécessaire aux acteurs locaux pour adapter celles-ci aux spécificités de chaque territoire (potentialités, contraintes, poches de pauvreté, dynamiques locales…).

Or, sans véritables décentralisation et déconcentration, la territorialisation des politiques publiques est impossible. D’une part, le processus de décentralisation doit être mené à son terme car des pans entiers de la lutte contre la pauvreté relèvent des collectivités territoriales du fait des prérogatives que la loi leur reconnaît, tant en matière de fourniture de services de base, qu’en matière d’impulsion du développement local. Les collectivités territoriales ne peuvent assumer ce rôle que si les transferts de compétences et de moyens sont effectifs ; ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

D’autre part, le processus de déconcentration doit être accéléré car l’administration publique ne peut être efficace que si elle s’organise sur la base d’un échelon déconcentré disposant de capacités suffisantes pour lui permettre d’exécuter les politiques et les stratégies sectorielles en tenant compte des spécificités et des potentialités des territoires. Assurer un développement territorial équilibré demande une adaptation du mode de gouvernance et de fonctionnement de l’administration. Territorialiser l’action publique implique une meilleure coordination de cette action au niveau déconcentré et une mise en synergie des différents acteurs autour d’objectifs de développement partagés. La décentralisation et la déconcentration vont donc devenir les éléments moteurs de la modernisation de l’Etat dont l’une des finalités reste la croissance économique et la réduction de la pauvreté axées sur un développement territorial équilibré. C’est à cette fin que la Politique Nationale de Décentralisation et Déconcentration, PONADEC, a été conçue. La PONADEC est une politique destinée à faciliter l’atteinte des objectifs de développement fixés par le gouvernement en faisant du territoire un levier de développement. C’est une politique transversale et intersectorielle.

Télécharger le document de la PONADEC en un seul clic