Information sur les PIP 2009-2011

Le ministre Edou et sa délégation font le constat dans le Couffo

Le ministre et sa suite appréciant les travaux de constructions de module de classe à Lokogba centre

Les membres du gouvernement sont descendus à nouveau sur le terrain pour y constater de visu comment sont gérés les investissements publics opérés par l’Etat au titre des années 2009 à 2011. Descendu dans le Couffo dès mardi dernier, la délégation que conduisait le ministre Raphaël Edou, a parcouru les six (6) communes de ce département. L’objectif de cette descente est de vérifier le niveau de réalisation des infrastructures socio-économiques et touristiques financées dans cette période. Non seulement il était question d’évaluer le niveau de réalisation, il s’agissait également de voir quels sont les chantiers qui sont allés à termes pour facilités les décaissements et ne pas favoriser la médiocrité de certains prestataires. Mais chose curieuse, même si la majorité des chantiers ont eu des aboutissements heureux, il faut signaler que des chantiers sont restés abandonnés et ce sans aucune justification qui vaille la peine. C’est ainsi qu’au CEG1 d’Azovè, l’entreprise qui a la charge de la construction de la clôture du collège et celle d’un terrain de basket ball et de volleyball a déserté le forum sans que les responsables de cet établissement sachent pourquoi. A la frontière Bénin-Togo dans la localité de Houssahoué, c’est le commissariat spécial de cette localité en charge du control du flux migratoire qui a reçu la visite de la délégation. Ici, même si le bâtiment est achevé, le commandant a adressé ses doléances à la délégation. Il s’agit pour l’instant de penser au mobilier afin de permettre à ce commissariat de bien jouer le rôle qui est le sien. Pour le ministre de la décentralisation, de la gouvernance locale, de l’administration et de l’aménagement du territoire, après le tour des départements, cette tournée vient en appui pour la coordination des investissements de l’Etat dans les communes et dans les départements afin de voir clairement qui fait quoi. Cette descente sur le terrain, initiée par le gouvernement, est bien venue pour faire le point des investissements dans le cadre du Programme d’Investissements Publics (PIP) et éviter au Bénin de nouveaux éléphants blancs.

Dans la cour du musée régional de Kinkinhoué

Le 3ème secrétaire général du gouvernement, le ministre Edou et le préfet Kohoué dans le hall du palais de justice d’Aplahoué en construction

Sur le chantier du grand lycée technique en construction à Adjahonmè