Assainissement des mœurs et bonne gouvernance

Le Ministre Edou et les députés du Couffo en croisade contre la corruption

Après la promulgation de la loi contre la corruption, les ministres sur instruction du Chef de l’Etat, sont descendus sur le terrain pour expliquer aux populations béninoises, ce qui fait le plomb dans l’aile du développement du Bénin. En effet, c’est fort de cette tournée nationale enclenchée par les membres du gouvernement que le ministre de la décentralisation, de la gouvernance locale, de l’administration et de l’aménagement du territoire, soutenu par les députés élus du département du Couffo est allé comme ses pairs en croisade contre la corruption dans son milieu natal. Cette descente de Raphaël Edou dans les six communes du Couffo a été l’occasion de se rendre à l’évidence que la corruption nuit véritablement à l’essor de la population du Couffo. Mais pour y parvenir, le ministre et sa suite ont partagé avec les populations, les contenus de la loi contre la corruption qui balise désormais le chemin au développement de nos localités. L’occasion a été donné à nos populations de connaître davantage leurs droits mais aussi leur devoir. Toutefois, il faut souligner le fait que les populations ont déploré sur tout le parcours, le fait que les députés n’ont pas pris leur avis avant de voter cette loi. Car, ces populations à la base, le gouvernement devrait aller plus loin dans les mesures à prendre. Dans la foulée, le ministre Edou a mis un accent particulier sur le volet de la bonne gouvernance pour redorer le blason de l’administration territoriale au Bénin. Le Clergé, les Ongs, la société civile, les forces armées, les Chefs d’Arrondissements, les Chefs de Quartier ou de villages ont tous répondu présents pour être désormais les porte voix de la lutte contre la corruption dans ce département pour travailler au développement de ce dernier. Démarrant la tournée à Djakotomey, le ministre Raphaël Edou a expliqué aux élus locaux le rôle prépondérant du MDGLAAT dans la lutte contre la corruption pour assurer aux populations à la base des services de base de qualité.

Le rôle prépondérant du MDGLAAT

Le ministère de la décentralisation de la gouvernance locale de l’Administration et de l’aménagement du territoire, ambitionne depuis l’arrivée à sa tête de Raphaël Edou de faire de la vision du Chef de l’Etat pour les collectivités territoriales une réalité. En effet, l’administration locale devrait être une administration de développement au service des communautés à la base. Cependant, un petit constat montre que les populations à la base ne profitent pas véritablement des services qui leur sont offerts. De ce fait, le ministre Edou, fort de ses attributions à la tête du MDGLAAT a engagé une lutte effrénée pour l’amélioration qualitative des services de base offerts aux populations béninoises et pour une bonne gouvernance locale, afin de faire de l’administration territoriale, le vivier d’une administration nationale de développement. Mais pour y parvenir, il faut avant tout le diagnostic pour savoir quelle action mener pour réussir. De ce diagnostic, l’on retient que comme c’est le cas dans plusieurs domaines de la vie nationale, il y a un mal qui gangrène tout et entrave le développement du Bénin. Il s’agit de la corruption qui n’est chose cachée de nos jours dans la vie de la société béninoise. Lutter contre la corruption dans l’administration territoriale revêt donc d’une importance capitale puisque le développement local en dépend. Il est donc question de baliser le chemin à l’éclosion de nos collectivités locales pour insuffler la dynamique tant recherchée par le Chef de l’Etat pour le développement du Bénin et pour la prospérité partagée. C’est pour cette raison que lors de sa descente sur le terrain, le ministre Raphaël Edou a expliqué avec minutie aux élus locaux le rôle prépondérant du MDGLAAT dans la lutte contre la corruption pour assurer aux populations à la base des services de base de qualité.