La Directrice des Ressources Humaines du Ministère de la Décentralisation effectue une tournée dans les préfectures du Bénin en vue de s’imprégner des problèmes du personnel

Récemment portée à la tête de la Direction des Ressources Humaines du Ministère de la Décentralisation de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire, Madame Carine ADAHOU HOUNKANRIN a entrepris, depuis le lundi 26 mars 2012, une tournée de prise de contact et d’échange avec d’une part, les autorités préfectorales, et d’autre part avec les Gestionnaires des Ressources Humaines et leurs collaborateurs dans les préfectures du Bénin. Ce sont en premier lieu, les départements de l’Ouémé-Plateau, du Zou-Collines et du Mono-Couffo qui ont eu le privilège d’accueillir la délégation conduite par Madame Carine ADAHOU HOUNKANRIN dans une ambiance très chaleureuse.

A toutes les étapes, la mission s’est effectuée en trois phases : échanges avec les autorités, les Gestionnaires des Ressources Humaines et la visite des services de la préfecture. Ce qui a permis à Mme Carine Adahou Hounkanrin d’avoir une séance avec les préfets, les Secrétaires Généraux et les chargés de missions des circonscriptions administratives visitées. A cette occasion, les points suivants ont été abordés : la vérification de la présence irrégulière éventuelle des stagiaires et des agents des transmissions ; la question du reversement des ex-agents des collectivités locales en Agents contractuels de l’Etat ou Agents permanents de l’Etat ; l’application du relèvement du point indiciaire dans les préfectures et les mairies ; la nouvelle monture de la loi sur la fonction publique portant statut général des Agents permanents de l’Etat prenant en compte la fonction publique territoriale.

De la communication de la Directrice des Ressources Humaines sur ces différents points et des échanges qui ont suivi, il convient de noter qu’aucune présence irrégulière dans les services préfectoraux n’est à signaler. En ce qui concerne les ex-agents des collectivités locales, les démarches sont avancées en vue de leur reversement en Agents contractuels de l’Etat ou en Agents permanents de l’Etat et le décret d’application est attendu. Pour ce qui est du relèvement du point indiciaire, les agents des préfectures bénéficient déjà de l’avantage lié à cette mesure. Seulement, au niveau des mairies l’incidence financière a été prise en compte dans le budget, mais les Préfets n’ont pas vérifié sa mise en application.

Quant à la séance avec les Gestionnaires des Ressources Humaines et leurs collaborations, elle a permis à la Directrice des Ressources Humaines du Ministère d’aborder d’importants points. Il s’agit notamment de : la priorisation du suivi de la carrière des agents ; le respect de la déontologie administrative ; la motivation du personnel ; la reddition de compte, la création d’un environnement convivial de travail l’actualisation du cadre organique ; la conférence des Gestionnaires des Ressources Humaines. Dans sa communication, elle a réussi à mettre en confiance tous les agents qui ont exprimé leur satisfaction d’avoir désormais, une Direction des Ressources Humaines qui se préoccupe non seulement du suivi de leur carrière, mais également, de l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Avant d’aborder les doléances des travailleurs, la Directrice des Ressources Humaines a insisté sur l’importance du partage de l’information dans les services pour une meilleure implication de tous. Elle a également mis l’accent sur l’importance de la valorisation du personnel et sur le contrôle de l’assiduité et de la présence au poste. A cet effet, ferme instruction a été donnée en vue d’une bonne tenue des cahiers de présence et de mouvement du personnel. Au cours de son périple, la Directrice des Ressources Humaines Mme Carine Adahou Hounkanrin, a aussi visité tous les services des préfectures dans le cade d’une prise de contact sommaire avec tous les agents.

Le lundi 02 avril 2012, elle reprend son bâton de pèlerin pour mettre le cap sur les départements du Borgou-Alibori et de l’Atacora-Donga où sa délégation est vivement attendue.