L’UNICEF et le MDGLAAT se donnent la main pour plus d’efficacité des services offerts aux populations

Décentralisation au Bénin : L’UNICEF et le MDGLAAT même combat

Les acteurs intervenant dans le domaine de la décentralisation se sont retrouvés au Bénin Marina Hôtel sous une initiative conjointe de l’Unicef et du MDGLAAT pour identifier et lever les goulots d’étranglement à la décentralisation afin de faire de cette dernière le levier du développement à la base. Toute une journée durant, ces spécialistes du développement local et de la décentralisation ont jeté les bases pour le réel décollage du développement à la base avec pour vecteur principal, la décentralisation. En lever de rideau, la cérémonie d’ouverture a été marquée par deux interventions : celle de la Représentante Résidente de l’UNICEF et celle du Ministre de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire (MDGLAAT). Dans son allocution, le Docteur Anne Vincent, Représentante Résidente de l’Unicef au Bénin, a situé les participants sur l’importance particulière que revêt cette journée pour son institution qui a fait de la décentralisation un de ses principaux axes stratégiques et opérationnels d’assistance aux pays dans le but d’obtenir les meilleurs résultats pour les populations les plus vulnérables. Aussi a-t-elle saisi l’occasion pour rappeler que la commune est :

-l’espace de proximité pour l’amélioration de l’offre et de la demande des services sociaux de base tels que l’éducation, la santé, la protection sociale, l’hygiène et l’assainissement et l’eau ; -le cadre pertinent d’opérationnalisation des politiques sociales et économiques qui favorisent la réalisation des droits de l’enfant. Pour finir, elle a émis le vœu que la journée soit un espace de dialogue et de production stratégique au service du développement équitable à la base.

Pour sa part, le Ministre de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire a salué la présence de tous les participants et des experts mobilisés autour des études réalisées par des consultants recrutés à cet effet. Situant l’opportunité de cette journée, il a précisé le rôle des autorités publiques dans la mise en œuvre d’actions visant à améliorer la qualité de l’offre de services aux populations. Aussi a-t-il appelé l’attention de l’assistance sur le faible niveau d’engagement des citoyens dans la gestion des affaires publiques locales, les difficultés de collaboration entre les autorités locales et la société civile, notamment les chefferies traditionnelles et le besoin de renforcement de capacités des conseils de villages et de quartiers de ville, le laxisme dans la gestion des ressources publiques, toutes choses de nature à impacter négativement la gouvernance locale et les effets attendus de la décentralisation au Bénin. Il a, pour finir, exprimé la reconnaissance du gouvernement à l’UNICEF et exhorté les participants à faire preuve d’un engagement indéfectible pour permettre à la décentralisation d’être le levier du développement à la base. Après le bal des allocutions, l’assistance a eu l’occasion de suivre une communication dirigée par le ministre Raphaël Edou et la Directrice Générale de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale sur le thème « La Décentralisation au service du développement à la base : promotion de l’efficacité de l’offre des services sociaux par les communes ». De cet exposé, il a été dans un bref aperçu sur la décentralisation, procédé à la clarification de quelques concepts clé tels que la décentralisation, la déconcentration et le développement à la base et leurs implications décisionnelles. De même, un accent particulier a été mis sur l’intérêt du développement à la base, le cadre juridique et institutionnel, les différents acteurs et leur rôle ainsi que les différents défis auxquels ils sont confrontés.