Atelier de revue sectorielle avec le MDGLAAT et les PTFs

Les acteurs de la décentralisation réfléchissent sur les nouvelles orientations de la SCRP

L’lnfosec de Cotonou a accueilli le jeudi 19 Avril 2012 les différents acteurs au service de la décentralisation et de déconcentration au Bénin. Sous l’égide du ministère de la décentralisation de la gouvernance locale, les partenaires techniques et Financiers et les cadres à divers niveaux feront le bilan des activités déjà menées et réfléchiront sur les nouvelles Stratégies de Croissance pour la Réduction de la Pauvreté (SCRP).

De façon périodique, le MDGLAAT et les Partenaires Techniques et Financiers se retrouvent pour analyser et définir les nouvelles orientations pour le développement des communes et la réduction de la pauvreté. Ainsi, l’atelier de ce jeudi 19 avril 2012 permettra aux différents acteurs qui sont les cadres du ministère de la décentralisation et les Partenaires Techniques et Financiers et autres d’insuffler une autre dynamique à la SCRP horizon 2011-2015. En effet, faut-il le rappeler, la SCRP est un outil au cœur des politiques de développement de même que les actions à envisager par le gouvernement pour la réduction de la pauvreté. Pour le chef de fil des PTFs, Nanako Cossoba intervenant au nom de ses pairs, a d’abord salué la régularité des concertations entre le ministère en charge de la décentralisation. Il se réjouit de ce fait des avancées notables issues des différentes concertations. Nanako Cossoba a tout de même déploré la non fonctionnalité de certains défis pourtant définis il y a un an au cours de la revue sectorielle de Mai 2011.

Il s’agit entre autres de la mise en place effective du dispositif de pilotage de la PONADEC, de la mise en œuvre effective de la taxe de développement et le renforcement des capacités du secrétariat permanent de la CONAFIL en vue de lui permettre d’assurer convenablement une utilisation optimale et transparente des ressources de FADeC. Pour le Directeur de Cabinet, Eugène AZATASSOU, représentant le ministre empêché, certains décalages résultent entre les résultats atteints et les objectifs fixés au regard de la SCRP. Pour ce faire, il urge dit-il de tenir compte des recommandations des PTFs afin d’accompagner les efforts du gouvernement dans la mobilisation des ressources extérieures. C’est entre autre global de cet atelier qui permettra aux participants de faire le bilan de la mise en œuvre des recommandations des PTFs , de capitaliser les acquis, d’échanger sur les difficultés rencontrées dans l’exercice des activités et de les intensifier pour un suivi évaluation régulière à travers les revues sectorielles et thématiques.