Renforcement de la coopération décentralisée entre le Bénin et la France

L’Ambassadeur Jean Paul Monchau promet le soutien de la France à l’ANCB

Les locaux de l’Association Nationale des Nommunes du Bénin (ANCB) ont servi de cadre le mercredi 02 mai 2012, à la visite de travail de Son Excellence Jean-Paul Monchau, Ambassadeur de la France près le Bénin. Les échanges entre les deux parties ont porté sur le renforcement de la coopération décentralisée entre le Bénin et la France.

L’ANCB, l’association faitière qui défend les intérêts du développement des communes béninoises a de beau jour devant elle. La coopération décentralisée entre la France et le Bénin sera désormais plus renforcée. C’est la conclusion qui se dégage de la visite de Son Excellence Jean-Paul Monchau, Ambassadeur de la France près le Bénin, au siège de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) le mercredi 02 mai 2012. A l’entame des échanges, le Président de l’Association Soulé Allagbé, pour la circonstance, entouré de certains Maires membres du bureau, a au nom de ses pairs souhaité la bienvenue à Son Excellence Monchau et sa délégation. « Nous sommes honorés de cette visite qui est une première à l’ANCB », a-t-il indiqué. Aux dires de Monsieur Allagbé, l’ANCB a toujours bénéficié du soutien de l’Ambassade de France sous diverses formes. Au nombre de ces soutiens dont il a fait cas, nous pouvons citer le financement de la mise en œuvre des activités de la prise en charge de la participation des élus à différentes manifestations et séminaires internationaux relatifs au développement des communes comme les Assemblées générales annuelles de l’AIMF. L’ANCB a bénéficié d’énormes appuis techniques et financiers de la France à partir de 2010, a-t-il fait observer.

Il s’agit de :
- l’octroi d’une bourse de formation sur la gouvernance territoriale et développement local en 2012 au profit du Secrétariat administratif permanent de l’Association ;
- le financement des ateliers d’échanges de l’ANCB avec les associations régionales et départementales des communes en vue de la mise en place de la commission thématique « Intercommunalité et coopération décentralisée » en 2011.

L’ANCB entend relever les défis qui s’imposent à elle dans les prochains jours. Raison pour laquelle, Monsieur Allagbé a sollicité la disponibilité du diplomate français à contribuer à la mise en œuvre du plan de travail 2012 et à la concrétisation des différents projets et programmes de l’Association.

Pour finir, il a souhaité que ce partenariat entre les deux parties se pérennise pour le renforcement de la décentralisation au Bénin. Cette requête formulée a reçu l’accord favorable de Son Excellence Jean-Paul Monchau, l’hôte de l’ANCB. La France a des expériences en matière de la décentralisation, dira le diplomate à son tour. « Tout comme dans les autres domaines comme l’éducation et la sécurité, la France ne marchandera pas son soutien au Bénin pour le succès des activités de l’ANCB », a-t-il promis. Les deux parties avant de se séparer ont eu à échanger des documentations. Des opportunités de renforcement de la coopération décentralisée franco-béninoise s’ouvrent donc à nouveau. La lueur d’un développement des communes et de la promotion du bien-être des populations du Bénin se pointe déjà à l’horizon.