Séance de travail du MDGLAAT avec les acteurs de l’administration territoriale à Porto-Novo

Raphaël Edou et Martial Souton invitent les acteurs locaux à meilleur des interventions l’Etat dans leurs entités territoriales pour la réduction effective de la pauvreté.

Le Périple qui a conduit Raphaël Edou et Martial Souton dans les départements de l’Atacora-Donga, du Zou et des collines en passant par l’Atlantique Littoral était à une nouvelle étape le vendredi 04 mai 2012. En effet, le Ministre de la Décentralisation et son collègue de la Réforme Administrative étaient face au Préfet des départements de l’Ouémé et du Plateau et des maires de cette région du Bénin.

Cette rencontre qui se veut être un creuset d’échanges pour dynamiser les bases de l’administration territoriale afin qu’elle joue efficacement le rôle qui est la sienne dans le processus de développement dans notre pays. Si le Ministre de la Réforme Administrative a invité les uns et les autres au respect de la chose politique et à rendre service aux populations à la base afin de redorer l’image de marque notre administration nationale, le ministre Edou quant à lui n’a pas oublié de rappeler les uns et les autres aux principes de base de la bonne gouvernance chers au Chef de l’Etat pour décoller enfin le développement de notre pays. Comme à son habitude, le ministre Raphaël Edou a convié les maires et tous les acteurs locaux à la conscience de la chose publique afin de suivre avec beaucoup d’attention, ce à quoi servent les investissements de l’Etat pour plus de traçabilité et d’efficacité de l’action gouvernementale, vu tous les efforts que fournit le Chef de l’Etat depuis 2006.

Les participants à cette rencontre à savoir les maires, leurs secrétaires généraux et d’autres acteurs de la chaine municipale, ont eu le privilège comme cela a été le cas dans plusieurs autres régions du pays à prendre connaissance des nouveaux indicateurs qui permettront désormais de mesurer le travail et la performance des communes pour un new deal dans l’administration territoriale et pour un véritable décollage pour le développement et la mise en œuvre effective des stratégie de réduction de la pauvreté au Bénin. Ainsi, ils ont suivi plusieurs communications sur les nouveaux outils en questions et qui portent entre autres sur la mise en œuvre de la gestion axée sur les résultats dans les administrations préfectorales : les indicateurs de bonne gouvernance, la bonne gestion du temps : gage d’une administration performante pour ne citer que celles-là.