Atelier de Réflexion sur la stratégie de financement durable des communes

Le souci de doter les collectivités locales d’un mécanisme de financement fixe et stable
Victorin DJACOTO, Secrétaire Permanent de la Commission Nationale des Finances Locales

En vue de donner les moyens nécessaires aux communes pour les aider à mener à bien leur politique de développement, les membres de la Commission Nationale des Finances Locales (CoNAFIL) se sont retrouvés le vendredi 11 mai 2012 à Sun Beach Hôtel de Cotonou dans le cadre d’un atelier sur la réflexion sur la stratégie durable des communes. Cet atelier qui a pour objectif, de permettre l’analyse des opportunités de financement des investissements des communes, leur permettra de définir une stratégie pour une meilleure mobilisation durable des ressources au profit des collectivités locales. C’est pourquoi dans son allocution de bienvenu, le Secrétaire Permanent de la CoNAFIL, (Monsieur Victorin Djacoto) a tenu à préciser que cet atelier se tient sur demande du ministre de la Décentralisation, Raphaël Edou qui a constaté que le problème de financement reste épineux au niveau des collectivités locales.

Le Ministre de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire

Le ministre Edou expliquera à ce titre que « si nous ne réglons pas bien cette question nous allons passer à côté ». Comme pour dire que les travaux de cet atelier sont importants. Ainsi, se voulant rassuré au vu de la qualité des participants, le ministre de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire a estimé que les problèmes sont à la base et qu’il va devoir concentrer les ressources car les efforts des maires méritent des financements sinon notre pays risque de passer à coté des Objectifs du Millénaire pour le Développement. Toutes fois, il a lancé un appel aux uns et aux autres afin que la bonne gouvernance s’impose dans les administrations car pour lui, s’il n’y a pas un bon mécanisme de suivi, c’est la mal gouvernance qui s’installe et les populations sont déçues. Dans cette optique s’est-il exclamé, chaque commune doit être dotée d’un mécanisme de financement fixe et stable selon ses capacités et son rendement.

Les Partenaires Techniques et Financiers présents à l’atelier
Image de quelques participants