3ème édition des trophées de la décentralisation

Les membres du jury officiellement installés le vendredi 18 mai 2012

Passer par le mécanisme de la reconnaissance pour susciter et entretenir de nouveaux engagements pour la gouvernance et le développement à la base : c’est la vision que nourrit la fondation le municipal en initiant, les trophées de la décentralisation qui sont à leur à troisième édition cette année. En vue de bien faire les choses dans le temps requis, il a été procédé à l’installation des membres du jury qui devront conduire les opérations pour la délibération finale de cette troisième édition. La cérémonie d’installation qui s’est déroulé le vendredi 18 mai 2012 sous l’égide du Directeur de Cabinet du Ministre de la décentralisation dans l’enceinte dudit ministère, a permis au président de la fondation le municipal Franck Kinnivo de revenir sur les objectifs qu’il s’est assignés en initiant ces trophées de la décentralisation. Selon ses propos, ces trophées se veulent un cadre de promotion des bonnes pratiques et des expériences réussies car dans notre pays il est courant de voir les populations jeter leur dévolue sur les élus locaux lorsqu’ils font mal ; mais quand ils font bien, il n’y a personne pour les encourager. Tout en remerciant le ministre de la décentralisation pour son soutien, le président de la fondation le municipal a tenu rappelé que l’édition 2012 des trophées de la décentralisation auront une saveur particulière dans la mesure où des nouvelles distinctions seront ajoutées à celle déjà présentes aux dernières éditions. Procédant à l’installation officielle du jury, le directeur de cabinet du ministre de la décentralisation Monsieur Eugène AZATASSOU, a estimé que ces trophées marquent le départ de la désignation des meilleurs acteurs de la gouvernance à la base. Ils constituent un grand moment de concertation autour des communaux. C’est pourquoi exprimant sa gratitude au promoteur desdits trophées, il a indiqué aux membres du jury qu’on attend beaucoup d’eux dans la mesure où, ils auront la charge de fixer des règles claires et précises sur le concours, de désigner les projets pertinents et originaux capables d’inspirer l’action publique communale et municipale dans d’autres collectivités locales et enfin faire des choix consensuels qui ne doivent souffrir d’aucune contestation. C’est à ce prix dira t-il, que ce jury aura fait œuvre utile au service de la gouvernance locale et du développement à la base.

Le Président de la Fondation Le Municipal échangeant avec la Directrice Générale de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale.