Deuxième session ordinaire de la Commission Nationale des Finances Locales au titre de 2012

La CONAFIL dans la logique de mieux accompagner les communes.

La Commission Nationale des Finances Locales (CONAFIL) harmonise les différentes procédures en matière de transfèrement des fonds aux communes. C’est à la faveur de la tenue de la 2ème session ordinaire de ladite institution à l’hôtel Nifur de Bohicon.

La Commission Nationale des Finances Locales (CONAFIL) dont la 2ème session de l’année se tient avec la participation des ministères sectoriels et les membres de la commission est de faire, le point de la dotation FADeC. Il s’agit des dotations Fadec non affectées ainsi que les dotations affectées provenant des ministères sectoriels ; des annonces de prévisions des ressources financières à transférer aux communes par le Fadec pour la gestion 2013. Il est aussi question, de faire l’étude sur l’abondement du Fadec par les partenaires techniques et financiers et une étude d’une stratégie pour une utilisation du fadec par les ministères sectoriels. Au cours de cette séance, les ministères sectoriels, doivent apporter aussi, leur prévision de 2013 pour les communes.

L’ouverture de cette session de 02 jours est présidée par le Directeur de Cabinet du Ministère de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire M. Eugène Azatassou représentant le ministre, en présence du président de l’Association Nationale des Communes du Bénin M. Soulé Allagbé, des partenaires techniques et financiers et du secrétaire permanent de la Commission Nationale des Finances Locales (CONAFIL) M. Victorin Djacoto.

Remerciant la DANIDA, l’Union Européenne, la Coopération Suisse et le Fonds des Nations Unis pour l’Equipement (FENU), le secrétaire permanent de CONAFIL, M. Victorin Djacoto a venté les efforts du gouvernement liés à la mobilisation des ressources nécessaires pour la promotion du développement local.

Pour le Directeur de Cabinet du Ministère de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire, M. Eugène Azatassou, la mise en place en mai 2008 d’une part, le Fonds d’Appui au Développement des communes (FADeC), qui est un mécanisme national de transfert de ressources financières aux collectivités territoriales et d’autre par la Commission Nationale des Finances Locales (CONAFIL), structure paritaire Etat-Communes chargé de conduire et de mettre en œuvre en matière de financement des communes et de façon spécifique de piloter et d’administrer le FADeC, le gouvernement a mesuré à sa juste valeur toute l’attention qu’il faut accorder aux collectivités locales histoire de leur permettre d’assurer aux mieux la fourniture des services de qualité aux populations à la base.

Selon lui, le FADeC a pour entre autres objectifs essentiels : de mobiliser des ressources destinées au développement des communes et des structures intercommunales ; de transférer des ressources additionnelles nécessaires aux communes pour exercer leurs compétences et de concourir à la correction des déséquilibres entre les communes par un système de péréquation.

Témoignant toute sa gratitude aux partenaires techniques et financiers dont les efforts contribuent à une avancée certaine de notre processus de décentralisation, M. Eugène Azatassou a rappelé que la session du février 2012 consacrée à la répartition des dotations FADeC non affectées est porté à un montant total de 14.882.265.500f Cfa dont 4.706.935.500f Cfa soit, 31,62% provenant des appuis des partenaires techniques et financiers.

Il a par ailleurs, invité les participants à un travail assidu durant les deux (02) jours que durera la session en vu d’atteindre les objectifs fixés.