Indicateurs de bonne gouvernance dans les préfectures

Le Ministre Raphaël Edou s’assure de l’effectivité de leur mise en œuvre dans l’administration préfectorale

Après la vulgarisation des indicateurs de performance et de bonne gouvernance pour les mairies et les préfectures, Raphaël Edou, ministre de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire joint l’acte à la parole. En effet, beaucoup pensaient au départ que cette nouvelle donne qui instaure les règles de bonnes gouvernance et de rationalisation du temps dans l’administration territoriale, ne vient que se rajouter à tous les chapelets de vœux pieux que certains ont égrenés sans grands résultats. Le ministre de la décentralisation, a repris son bâton de pèlerin pour parcourir à nouveau les préfectures afin d’y faire le point de la mise en œuvre des indicateurs de bonne gouvernance. A l’entame de ce périple qui marque un new deal pour l’administration territoriale, plus d’un ont cru qu’il s’agit de nouvelles réformes qui une fois lancées, seront soigneusement rangées et disposées dans des tiroirs sans connaître des lendemains meilleurs. Mais l’on s’est très tôt rendu compte de ce que lancées, il y a à peine deux mois, ces mesures portent leurs fruits. C’est pour cela que le ministre de la décentralisation n’entend plus s’arrêter en si bon chemin. Pour lui, il est question d’amener les administrés à profiter au maximum des performances de l’administration. D’ailleurs, l’atlantique et le littoral ont donné un signal fort lors des échanges le vendredi 20 juillet 2012, à travers la réussite au niveau de la réforme de la carte d’identité qui peut être désormais établie en 30 minutes. Vivement que les autres domaines soient positivement impactés pour le bonheur des populations à la base.

Raphaël EDOU, résolument engagé pour une administration locale qui satisfait ses administrés

Encadré

PRESENTATION DES INDICATEURS

Trois types d’indicateurs à savoir : • les Indicateurs liés au suivi administratif ;

• les Indicateurs liés à la gestion de la tutelle ;

• les Indicateurs liés à la fonction de coordination des activités des services déconcentrés de l’Etat.

Indicateurs liés au suivi administratif

• Nombre de réunions du Comité de Direction tenu et où les problèmes de fonctionnement ont été abordés : 01 (le Comité de Direction se réunit une fois par semestre)

• Nombre de réunions du conseil de cabinet : 06(le Conseil de Cabinet se réunit une fois par mois)

• Nombre de dossiers déposés par les usagers au niveau de la Préfecture de Cotonou de janvier à juin 2012 : 29 560 dont

• Nombre de dossiers rejetés par la Police (rejets ordinaires de la Préfecture de Cotonou) : 6 305

• Nombre de dossiers validés par la police (janvier à juin 2012) : 23 255

• Nombre de cartes éditées pour le compte de la Préfecture de Cotonou (janvier à juin 2012) : 22 457

• Nombre de dossiers rejetés par la société GEB-Afrique) (rejets informatiques 794

• Nombre des dossiers déposés par les usagers au niveau des neuf (09) communes (janvier à juin 2012) : 47 937

• Nombre de dossiers rejetés par la Police (rejets ordinaires de la Préfecture de Cotonou):5 261

• Nombre de dossiers validés par la police : 44 784

• Nombre de cartes éditées par la société GEB-Afrique : 51 769

• Nombre de dossiers rejetés par la société GEB-Afrique (rejets informatiques) : 1 604

• Nombre de rapports d’activités produit par les Directeurs Départementaux et examiné aux réunions de la CAD : 31

• Nombre de réunions de CAD tenues : 08 dont 7 réunions ordinaires et une réunion extraordinaire(la CAD se réunit les troisièmes jeudis du mois)

• Nombre de sessions Conseil Départemental de Concertation et de Coordination(CDCC) tenues : 01( le CDCC se réunit statutairement une fois par semestre)