Pour la manifestation de la protection divine dans la vie de Boni Yayi

Les fidèles du corps du Christ rendent grâce à Dieu dans le Couffo et dans le Zou (Raphaël Edou, Martial Souton et Valentin Djènontin répondent à l’invitation des églises des deux départements)

A la demande des églises évangéliques des départements du Couffo et du Zou, une importante délégation gouvernementale s’est rendue aux célébrations et à des actions de grâce en l’honneur du Seigneur pour son amour infaillible pour le peuple béninois. Cette délégation composée du Ministre de la Décentralisation, du ministre Martial Souton, de Valentin Djènontin, de Paulin Dossa, de la DG/CNCB, du DAC du ministère de la fonction publique et bien d’autres cadres qui se sont rendus disponibles pour la circonstance, est allée rendre grâce à Dieu pour la manifestation de sa protection dans la vie du Président de la République, le Docteur Boni Yayi.

En effet, la fin de l’année approchant, il est de coutume dans la vie de nos églises de rendre grâce à Dieu pour sa miséricorde et sa bonté. C’est le cas dans des églises évangéliques à d’Azovè dans le département du Couffo et à Bohicon et Goho dans le Zou. Ici et là, des prières de remerciements et des supplications en l’honneur du premier magistrat et de toute son équipe ont été adressées au Seigneur. Tour à tour, les membres de la délégation ont pris la parole par étape pour réconforter et encourager le corps du Christ à rester debout en prière. La prière telle la clé de toutes les portes, reste pour les membres du gouvernement le meilleur soutien que peuvent vouer les chrétiens du Bénin au premier magistrat du pays. C’est d’ailleurs par la prière que cette affaire dite de tentative d’empoisonnement du Président de la République, qui fait la une de l’actualité a été déjouée pour éviter au Bénin de faire un tour dans le tourment interminable des conflits qui, à ce jour mine la vie de certains pays africains. Ainsi, Boni Yayi a été recommandé à Dieu pour recevoir de sa part l’inspiration qu’il faut pour conduire ce pays au mieux et pour sa prospérité.