Tournée du MDGLAAT dans les départements de l’Ouémé et du Plateau

Les populations d’Avrankou, de Sakété et leurs élus locaux tous engagés pour la réussite de l’initiative de Dogbo

Après son lancement officiellement le 09 septembre 2012 à l’école primaire publique de Houngloui dans la commune de Dogbo par le Chef de l’Etat, l’initiative de Dogbo se veut être une politique qui permet de mobiliser et d’impliquer les communautés à la base afin qu’elles puissent contribuer de façon significative à amoindrir les coûts de réalisation des infrastructures sociocommunautaires aux travaux de construction et participer à la gestion des projets de développement socio-communautaires. Il s’agit donc de rassembler les forces vives d’une commune autour de son développement.

Cette nouvelle donne qui fait de la reddition des comptes et de la transparence le nouveau mode de gestion de nos communes est en pleine extension pour faire de nos communes des espaces appropriés pour assurer le développement du Bénin tout entier. Cette expérience qui a eu cours voici quelques mois seulement, est déjà applaudie par les populations de Toffo et d’Abomey-Calavi dans le département de l’Atlantique. Le vendredi 18 janvier 2013, c’était le tour des élus locaux et des fils et filles de l’Ouémé-Plateau de s’approprier des contours de l’Initiative dite de Dogbo et de s’engager solennellement à la mettre en œuvre sur leur territoire. C’est ce que témoignent l’engouement et l’enthousiasme qui entourent la sortie massive des populations de Sakété et d’Avrankou qui ont présenté les sites qui abriteront les infrastructures à réaliser dans le cadre de la duplication de l’initiative de Dogbo. Ainsi, Igba dans l’arrondissement d’Ita-Djèbou à Sakété va abriter un module de classe et l’achèvement d’un module déjà en construction. A Avrankou, c’est Kogbomè qui accueillera également une infrastructure scolaire pour renforcer également le dispositif de la commune.

Bonne nouvelle donc aux écoliers de ces deux départements où les enfants continuent de subir les affres du manque d’infrastructures adéquates pour suivre les cours dans de bonnes conditions.

Tout comme le Chef de l’Etat lançait un appel solennel à tout le peuple béninois et à ses dirigeants à la base, les populations de Sakété et d’Avrankou n’ont pas manqué de répondre en martelant qu’elles sont prêtes à construire et gérer leurs écoles pour qu’enfin décolle le développement national.

Pour ce qui concerne les départements de l’Ouémé et du Plateau, se sont les communes de Sakété et d’Avrankou qui ont été retenues. A cet effet, une délégation ministérielle conduite par le ministre Raphaël Edou et le Préfet des départements de l’Ouémé et du Plateau s’est rendue le vendredi 18 janvier 2013 dans ces deux communes pour informer et sensibiliser les populations sur l’appropriation de ce projet qui vise la mobilisation et l’implication des communautés à la base afin qu’elles puissent contribuer de façon bénévole aux travaux de construction et de gestion des projets de développement socio-communautaires.

Par ailleurs, à l’étape de la commune de Sakété, le maire Raliou Arinloyé, tout en saluant le génie du gouvernement béninois à travers cette initiative a remercié le ministre et toute la délégation pour le choix porté sur sa commune en tant que commune pilote pour dupliquer cette noble initiative lancée de main de maître par le Chef de l’Etat, dans le département du Plateau.

Tout en revenant sur les avantages du projet, le préfet François Houessou, a expliqué comment ils profiteront à coup sûr aux populations bénéficiaires en ce sens que les infrastructures seront construites à moindre coût, le suivi-évaluation sera participatif, le délai de réalisation sera réduit et les ouvrages seront mieux entretenus et gérés.

A son tour, le ministre Raphaël Edou a invité le maire et le conseil communal à mobiliser les communautés à la base pour la réussite de cette initiative qui est une nouvelle approche participative de développement promue par le gouvernement.

Après cette séance d’informations et de sensibilisation, la délégation s’est rendue à l’école primaire publique de Igba où est en chantier, un module de trois (03) classes pour découvrir la volonté manifeste des populations à la base à accompagner cette initiative.

Après Sakété la délégation s’est rendue à Avrankou dans l’Ouémé où les populations fortement mobilisées autour du maire Georges Nounagnon attendaient. Notons à cette étape que les discours n’ont pas changé. Les populations sont montées au créneau pour saluer l’initiative et se sont même publiquement engagées à l’accompagner.

Les populations d’Avrankou sorties massivement
Les Femmes d’Avrankou sortis massivement pour applaudir l’Initiative de DOGBO