Gestion des ressources du FADeC

Le Ministre Raphaël EDOU prône une bonne gouvernance
Le Ministre de la Décentralisation, de Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire, Raphaël EDOU, a rencontré le mardi 22 Janvier 2013, le personnel du Secrétariat Permanent de la Commission Nationale des Finances Locales (Conafil), élargi à quelques consultants GFA de la KFW. A cette occasion, il a prêché la bonne gestion des ressources FADeC (Fonds d’Appui au développement des Communes) pour des résultats plus probants dans nos communes. La rencontre entre le Ministre de la Décentralisation et le personnel du Secrétariat Permanent a mobilisé toute l’équipe qui a en charge de la gestion technique du FADeC, mécanisme national de transfert de ressources aux collectivités locales. Il s’agissait pour le Ministre de partager les objectifs du gouvernement en ce qui concerne le secteur des finances et de la fiscalité locale. Ces objectifs consistent à s’assurer non seulement, d’une bonne gestion des ressources FADeC mais aussi, à attirer de nouveaux Partenaires Techniques et Financiers afin de favoriser le développement de la démocratie locale. En ce qui concerne les audits des communes, une mission qui relève de l’Inspection Générales des Affaires Administratives (IGAA) et de l’Inspection Générale des Finances, appuyé financièrement et techniquement par la Conafil, il a souhaité que le dispositif soit revue afin qu’en dehors du corps de contrôle, il y ait aussi des auditeurs externes. Toujours dans la perspective d’opérationnaliser le dispositif du suivi évaluation des communes, le Ministre n’a pas manqué de rappeler que la bonne gestion des ressources passe également pas zéro (0) corruption dans nos commune. « Nous devons lutter contre la corruption dans nos communes » a-t-il déclaré notamment. A l’issue des audits 2010-2011, les maires cités pour mauvaise pratiques dans la gestion des ressources FADeC seront interpellés conformément au dispositif du manuel de procédure, car cela participe à la bonne gouvernance au Bénin. Le Ministre Raphaël EDOU reste confiant et indique que lorsque ces réformes seront réalisées, cela devra concourir au développement local dans notre pays. Il a également fait savoir que l’enjeu majeur de la décentralisation, est de promouvoir le développement local en impliquant les populations à la base à la gestion de leur localité. Il s’agit d’inciter les populations à prendre des initiatives sur le plan local et à s’investir dans la recherche des solutions idoines aux problèmes auxquelles ils sont confrontés : un enjeu crucial pris en compte par le Projet des Services Décentralisés Conduits par les Communautés (PSDCC) (projet de services décentralisés conduits par les communautés), un projet de la Banque Mondiale piloté par la Conafil. Pour terminer, le Ministre a salué l’effort fourni par le Sp/Conafil pour retrouver la plénitude de ses attributions, il se dit disposer à rencontrer dans les prochains jours tous les maires pour les inviter à faire non seulement une bonne gestion des ressources FADeC tout en réalisant également des infrastructures durables pour le bonheur des populations notamment des communautés locales.