Visite du ministre de la décentralisation à la SOGEMA

Raphaël Edou encourage Lazare Akomagni et ses collaborateurs et les exhorte à plus d’efforts

La société de gestion des marchées autonomes (SOGEMA) a fait le bilan de ses actions au titre de l’année 2012. Occasion pour le ministre de la décentralisation, l’autorité de tutelle de cette structure d’aller s’enquérir des avancées réalisées et de poser les bases des actions de la nouvelle année.

Toujours fidèles aux principes de la gestion axée sur les résultats, le ministre de la décentralisation, de la gouvernance locale, de l’administration et de l’aménagement du territoire était le mardi 26 février 2013 dans les locaux de la SOGEMA pour assister au bilan des actions de la structure dirigé par Lazare Akomagni.

Prenant donc la parole, ce dernier a expliqué à monsieur le ministre que 2012 aura été une année fructueuse pour la SOGEMA même s’ils auraient préféré faire mieux. Ainsi, Lazare Akomagni a fait savoir que seize actions majeures ont été menées au cours de l’année écoulé avec comme nouvelle initiative, l’instauration d’une journée de campagne de salubrité qui se tient tous les samedis et ce depuis cinq mois. Tout en énumérant les difficultés qui ont jalonné la mise en œuvre du plan d’action, il a tout de même souligné que la société de gestion des marchés autonomes a connu une augmentation de ses chiffres d’affaire à hauteur de 9% par rapport à 2011 pour un taux d’exécution des prévisions de 79,06%. Très flatté par ces chiffres, le ministre Raphaël Edou s’est réjouit de tous les efforts que ne cesse de fournir le directeur général de la SOGEMA et ses collaborateurs pour mieux servir les usagers de nos marchés. Ainsi, tout en les félicitant, il a tenu à les exhorter à renforcer leur effort pour diminuer les charges de la société en cette année 2013.

C’est pourquoi, le ministre de la décentralisation a rassuré Lazare Akomagni et toute sa troupe de l’assistance de son département ministériel afin de les aider à mener à bien leur mission. Il faut dire que le ministre Raphaël Edou a profité de cette descente pour faire un tour rapide sur le site du nouveau marché devant accueillir les vendeurs de friperies délogés de Missèbo. Situé à Akpakpa PK3, ce site est en état de construction avancé. Là le ministre de la décentralisation a donné de fermes instructions pour que des magouilles ne soient organisées ça et là dans l’attribution des place du marché