Vulgarisation de l’initiative de Dogbo

Raphaël EDOU en tournée à Savé et à Dassa (Les jeunes unis de l’ère culturelle Shabè apportent leur pierre à l’édifice)

Construisons et gérons nos écoles ! Ce slogan lancé voici plusieurs mois déjà, continue de mobiliser les populations.

De plus en plus, avec le suivi fait de ce projet par le ministre Raphaël EDOU, les populations regagnent à petits coups la place qui leur revient dans le processus de la décentralisation en cours depuis dix ans au Bénin.

Mieux, elles comprennent davantage le rôle qui leur incombe dans le cadre de la promotion de la bonne gouvernance au niveau des communes. Et c’est justement pour répondre favorablement à cet appel lancé par Boni YAYI en Septembre dernier que les populations de Savé se sont massivement rassemblées dans la matinée du samedi 08 Juin dernier, à la faculté des sciences économiques et de gestion, pour s’engager dans le processus de l’Initiative de Dogbo.

C’était en présence du secrétaire général du gouvernement Eugène Dossoumou, du conseiller politique du chef de l’Etat Amos Elègbè, des députés de la 10ème circonscription électorale, du maire de la commune de Savè Félix Adimi, du préfet des départements Zou-Collines Armand Nouatin avec la présence effective du ministre de la décentralisation Raphaêl Edou entouré d’une importante délégation de son département ministériel.

Pour la circonstance, les jeunes et les populations de la commune ont eu droit à des exposés sur la démarche de l’Initiative de Dogbo, à laquelle ils ont marqué leur totale adhésion. En témoigne toutes les interventions auxquelles ont eu droit l’assistance et les hautes personnalités venues à Savè pour la circonstance. Aussi bien le maire de la commune de Savè, le porte-parole des jeunes unis l’ère culturelle Shabè, l’Honorable André Okounlola, le ministre Raphaël Edou, ont tous reconnus la pertinence de la vision du Chef de l’Etat qui a bien voulu lancer cette initiative novatrice pour l’amélioration des conditions de vie des populations du Bénin. Après un exposé des différentes étapes de l’initiative de Dogbo par le directeur général de la décentralisation et de la gouvernance locale Thomas Houédanou, tous les officiels en compagnie des populations ont fait une descente sur le site devant abriter la réalisation de l’initiative de Dogbo. Il s’agit du CEG1 de Savè où il sera érigé un module de trois classes. A Savè les populations ont choisi de montrer toute leur disponibilité à accompagner ce processus. Cela se justifie bien par l’initiative des jeunes de la localité qui ont mobilisé à eux-seuls la somme de sept millions (7 000 000) de francs Cfa. Vu cet engagement, le Chef de l’Etat a accompagné leurs efforts avec une somme de cinq millions (5000 000) de francs Cfa. Après l’étape de Savè, cap a été mis sur Dassa-Zounmè. Mais avant, le ministre Raphaël Edou et sa suite se sont rendus sur le site de reconstruction du marché central de savè, où des instructions ont été données au maire de la commune pour l’accélération des travaux. Pour ce qui concerne l’initiative de Dogbo à Savè, c’est la localité de Ouissi qui accueillera les infrastructures pour la construction d’un module de classes et les travaux sont prévus pour être lancés dans les semaines qui vienne.

de la gauche vers la droite : le MDGLAAT, le préfet des départements Zou-Collines et le secrétaire général du gouvernement
le conseiller politique du chef de l’Etat et les députés de la 10ème circonscription électorale