Le ministre Raphaël Edou sonne la participation citoyenne pour un développement réel à la base.

Département du Couffo

Le ministre de la décentralisation s’est rendu ce week-end dans la commune de Dogbo et à Toviklin. Cette descente de l’ardent défenseur de la bonne gouvernance locale, s’inscrit dans le cadre de la vulgarisation de l’initiative de Dogbo qui est actuellemenjt en pleine expérimentation dans le pays et qui porte déjà ses fruits. Ainsi, les villages de Adandro-Akodé et Sègba-Dahouèhoué dans la commune de Dogbo ont reçu la visite du ministre de la décentralisation qui est allé constater de visu qu’après le passage du Chef de l’Etat, le message était bien reçu pour les communes du couffo. Grande était donc sa joie de voir qu’après l’aboutissement du chantier lancé par le Chef de l’Etat, la commune de Dogbo s’est lancée le défi d’expérimenter l’initiative dans deux arrondissement pour soulager le besoin des écoliers qui manquent cruellement de salles de classe. Mieux, femmes et jeunes se sont engagés à accompagner les élus locaux et ont donné de leur temps pour ramasser du sable et puiser de l’eau pour les travailleurs. A toviklin, la visite a commencé par la cour de la mairie où élus locaux et populations ont eu droit à un moment d’échange. Des échanges sur l’implication de l’initiative de Dogbo et l’impératif pour notre pays d’aller de l’avant en comptant sur la force et l’union de ces citoyens. Après cette rencontre dans la cour de la mairie, cap a été mis sur le site qui devra abriter le joyau à construire. C’est encore un module de classe que la commune veut s’offrir puisqu’une fois encore ici, le manque de salle de classes est notoire. Lors de ce mini périple du ministre de la décentralisation, il faut souligner que les députés de la mouvance présidentielle, Moussou Mohossou et David Gbahoungba n’ont pas marchandé leur participation et ont également sensibilisé la population pour accompagner le gouvernement et leurs élus. Mieux, le ministre de la décentralisation entouré pour la circonstance des maires de Lokossa, de Dogbo, de Djakotomey et de Toviklin a souligné la nécessité de renforcer les élus locaux pour plus d’impacts dans la vie des populations à la base. Si cette descente du ministre de la décentralisation a permis de lancer à nouveau un message à l’endroit des citoyens béninois pour la construction de leur terroir, elle a également permis de lancer un appel vibrant aux politiciens de tout bord. Lors de sa descente, le ministre de la décentralisation a posé un diagnostic très important. La politique politicienne a tout dévasté. C’est pour cela qu’il appelle les uns et les autres à se donner la main pour la construction du couffo et du Bénin.

Le maire de Lokossa et le MDGLAAT à l’œuvre à Adandro-Akodé

Le maire de Lokossa, celui de DOGBO et le MDGLAAT ramassant des briques sur le chantier d’Adandro-Akodé

L’He David Gbahoungba la main à la pâte

L’He Moussou Mohossou, entretenant la population sur l’enjeu