Visite du MDGLAAT au Marché Dantokpa

Le ministre Isidore Gnonlonfoun va constater les conditions d’installation des bonnes dames

Le ministre en charge de la décentralisation, Isidore Gnonlonfoun était le mardi 1er avril 2014, au marché Dantokpa de Cotonou. Il s’y est rendu pour trois raisons fondamentales à savoir : constater la réinstallation des femmes vendeuses de crevettes à la berge lagunaire, non loin du Nouveau Pont ; s’imprégner du niveau d’avancement des travaux de réfection de l’immeuble central du marché et enfin, aller s’imprégner de la réalité des choses dans le différend qui oppose la Sogema au CEG Dantokpa à cause de la promiscuité des femmes vendeuses, toute chose qui perturberait la quiétude des apprenants de ce collège. « Il faut qu’on soit régulièrement sur le terrain pour envisager les solutions à apporter aux problèmes des femmes de nos marchés. Le marché Dantokpa où nous sommes allés est un marché d’envergure internationale qui permet de mesurer le coût de l’économie nationale ». C’est en ces termes que le ministre de la décentralisation et de l’aménagement du territoire s’exprimait au marché Dantokpa. C’était après une visite rendue aux femmes qui l’animent.

A sa descente dans ce marché, avec le directeur général de la Société de gestion des marchés autonomes (Sogéma), Lazare Akomagni, et quelques membres de son cabinet, il a apprécié l’évolution des travaux de réhabilitation du grand immeuble du marché. Ensuite, le cap a été mis sur un autre site où le ministre s’est intéressé aux femmes vendeuses de crevettes le long de la berge lagunaire non loin du pont du marché et qui est en train d’être réhabilité, avant de finir par les bonnes dames installées à côté du Collège d’Enseignement Général (CEG) de Dantokpa dont la proximité avec cet établissement d’enseignement est une source de nuisance pour les élèves. Après le constat fait, le ministre s’est dit heureux des dispositions prises par la Sogéma afin que les activités puissent se poursuivre. L’acte posé par le ministre Gnonlonfoun a été, à plus d’un titre, salué par les femmes de ce marché. Selon leur porte-parole, c’est la preuve que le gouvernement porte leurs conditions de travail dans ses priorités. Elle a salué l’initiative du gouvernement d’accompagner les animateurs de ce marché par ces temps de crise économique qui agite le monde. Enfin, le ministre a rassuré les usagers sur le fait que la réinstallation continue et que, dans peu de temps, le site PK3 à Akpakpa sera fonctionnel.