Isidore Gnonlonfoun imprime une nouvelle vision au ministère

Les Directeurs centraux et techniques, les six Préfets des départements de même que les responsables des projets et programmes du ministère de la décentralisation, de la gouvernance locale, de l’administration et de l’aménagement du territoire étaient à une retraite de concertation et de redéfinition des stratégies de travail pour le compte de l’année 2015. Œuvre de la première autorité de ce département ministériel, le Ministre Isidore Gnonlonfoun, cette retraite a eu pour cadre l’hôtel Djègba de Ouidah, du 20 au 22 Janvier 2015.

Initiée en respect au cahier de charges confié au ministre de la décentralisation, cette retraite, pour le Ministre Gnonlonfoun, est une mission qui consiste à promouvoir la bonne gouvernance, à encadrer les préfectures pour que, de façon concrète, les communes puissent fournir des services de base de qualité dans le cadre de l’amélioration de leurs conditions de vie.

Placée à la suite de l’atelier d’évaluation des activités réalisées en 2014 et la validation du Plan de travail annuel (Pta) 2015, cette rencontre est parue obligatoire pour le ministre dans la mesure où elle vise à permettre la remise en cause de tous les cadres par rapport à la méthode de service et de gestion afin de voir les stratégies à mettre en place pour que la décentralisation puisse connaitre une amélioration.

Deux grandes communications ont meublé l’agenda de ces deux jours de réflexion. La première « Management, leadership, éthique et déontologie au service de l’efficacité du MDGLAAT » a été animée par Déo-Gratias Hounou du Cabinet Afrique Conseil en lieu et place de Emmanuel Guidigbi empêché. Quant à la deuxième, « Santé organisationnelle et capacité de pilotage par le MDGLAAT de la Réforme de l’Administration Territoriale : comment sortir de l’immobilisme institutionnel ? » elle a été développée par Simon-Narcisse Tomety, Assistant technique PADL /UE.

A cette importante rencontre, le ministre a convié d’autres personnalités notamment Madame Pauline Assogba, ex-DGDGL à la retraite, Monsieur Toussaint Gnonlonfoun, ex-DGAE à la retraite de même que deux invités d’honneur, le Général Seidou Mama Sika, ancien Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité et de la Décentralisation (MISD) et Monsieur Mathias Dagbégnon GOGAN, ancien Préfet. Ces invités, tous des expérimentés en matière de la gestion de l’administration, ont pu, de par leur expertise, poser le diagnostique du management du ministère et prodiguer de conseils aux Préfets, aux cadres et aux autorités à divers niveaux du ministère.

Au cours de la retraite, le ministre Gnonlonfoun a dit attacher du prix aux résultats qui y seront issus. Tout comme les invités d’honneur, il a clarifié ses attentes en ce qui concerne la gestion efficace et efficiente de ce département ministériel. L’esprit de patriotisme doit être inculqué à chaque citoyen trouve le ministre car même si des efforts sont faits, l’administration béninoise n’est pas encore celle technique et de développement. Tout en dénonçant les divers dysfonctionnements aussi bien dans les directions du ministère que dans les préfectures, il a invité les cadres travaillant avec lui dans ce ministère à faire violence sur eux-mêmes pour que les actions programmées, au titre de cette année, soient bien exécutées dans la célérité pour de véritables impacts positifs sur le terrain et pour le bonheur de tous les citoyens.

La fin de ces deux jours de réflexion a été marquée par la remise des lettres de mission à tous les directeurs centraux et techniques, aux préfets de même qu’aux responsables de projets et programmes du ministère. Au nom de ses collègues, le préfet de l’Ouémé-Plateau, Moukaram Badarou a salué la qualité des modules de formation mis à leur disposition durant les deux jours d’échanges. « Nous avons reçu de très riches communications et échanges avec les experts. Nous sortons avec des idées nouvelles pouvant nous permettre de bien accomplir la mission régalienne » a-t-il révélé. Pour ce qui concerne la bonne exécution de la mission qui leur a été assignée, il a dit bien mesurer les enjeux et a rassuré de l’engagement de tous les responsables à œuvrer pour réussir cette mission à eux confiée par la république.