Un an après, Patrice Talon change de stratégie

Pour l’année 2017, le Ministre de la Décentralisation s’est fixé plusieurs priorités. Les plus importants sont :

1- La construction et l’équipement des six (6) nouvelles préfectures et la réhabilitation des anciennes ;

2- La construction et l’équipement du Centre de Formation pour l’Administration Locale (CeFAL);

3- Le renforcement du dispositif de suivi-évaluation de la Politique Nationale de Décentralisation et de Déconcentration (PONADeC) et l’appui aux ministères sectoriels pour l’élaboration des Plans de Décentralisation et de Déconcentration ;

4- L’amélioration de la gestion de l’administration communale à travers l’élaboration et la mise à disposition des communes des outils de bonne gouvernance et de promotion de l’économie locale ;

5- L’Appui au renforcement des ressources humaines des communes notamment, la formation des élus et agents communaux élargie aux conseils de villages et quartiers de villes ;

6- L’amélioration du cadre réglementaire pour le développement local notamment la relecture des textes sur le fonctionnement des collectivités territoriales décentralisées ;

7- L’élaboration du code de l’administration territoriale ;

8- L’appui aux communes dans le cadre de la constitution des Intercommunalités et la promotion de la coopération décentralisée.

9- L’amélioration du système d’information et de communication

10- La modernisation du réseau de transmission radio

11- Amélioration des conditions de travail du personnel du MDGL et des Préfectures conformément au plan stratégique RH ;